Et si on vivait, tout simplement ?

Et si on vivait, tout simplement ?

Nous avons passé la majorité de notre vie commune avec mon mari dans la magnifique ville de Strasbourg, où il y a beaucoup de choses à faire, à découvrir, bref une ville qui bouge beaucoup.
Je pense que nous avions le même mode de vie que la plupart des personnes métro, boulot, dodo, on profitait de nos amis le week-end, faisions des sorties, des virées shopping, des balades en forêt de temps en temps.
Nous étions tellement pris dans notre vie citadine que nous ne nous posions aucune question, on suivait le mouvement.

Et par le fruit du hasard et de la chance, nous nous sommes retrouvés à vivre dans une petite ville à côté de l’océan.
Nous avons trié, donné toute une partie de nos affaires avant de déménager et n’avons gardé que ce que nous jugions essentiel pour vivre, et une partie de nos affaires attend provisoirement dans un box de stockage.
Le fait d’être au quotidien à côté d’une nature si immense, grandiose et majestueuse, nous a fait remettre en question tout notre mode de vie, car, au final, nous sommes si petits sur cette planète.
Il y a tellement peu de pollution lumineuse ici que le soir le ciel se pare d’une multitude d’étoiles telles que je ne l’aurais imaginé, c’est incroyable à voir.

La nature qui nous entoure est tellement riche et diversifiée, il faut en profiter mais il faut surtout la préserver.

Nous avons commencé à nous rendre réellement compte de tous les déchets que l’être humain produit ou jette. Lors de tempêtes, la mer rejette énormément de déchets sur la plage et malheureusement ce n’est qu’une infime partie de la réalité.
Je n’ose même pas imaginer ce qui se trouve au fond de l’océan, bien caché...

Nous consommions beaucoup trop de choses, trop de vêtements qui finissent au fond du placard, de gadgets qui ne servent au final à rien, de bibelots dont on ne sait même plus quoi faire (et qu'il faut épousseter en plus...) et pour ma part une petite collection de palettes de make-up alors que je n’en utilise que deux ou trois dans mes tons préférés ( les jours où j'arrive à avoir le temps de me maquiller !).
Le pire c’est que l’on ne sait même plus ce qu’il y a dans la plupart des cartons de notre box de stockage car ils ne nous manquent pas, donc au final ces affaires ne doivent pas être très utiles, ni nécessaires.
Nous avons donc encore du superflu à évacuer au prochain déménagement.

Nous nous sommes remis en question et demandés ce que nous allions laisser comme planète à nos enfants et quelles habitudes de vie nous leurs donnions.
Je souhaite qu’ils grandissent dans le respect de la nature et de notre planète pour eux mais aussi pour les générations futures.
Pour ça je pense qu’il faut leur donner de bonnes habitudes dès le plus jeune âge mais surtout montrer le bon exemple !

Nous avons donc lancé un plan d’attaque !

Pour commencer nous avons décidé de réduire nos déchets, d’éradiquer le plastique de nos vies, et de trier au maximum ce que l’on ne peut pas éviter d’apporter chez soi.

Pour les courses on prend nos paniers et on refuse tout sachet plastique. L’idéal serait un magasin de nourriture en vrac mais malheureusement nous sommes tellement isolés qu’il faudrait faire une heure de route pour en trouver un. Nous privilégions donc les marchés hebdomadaires pour les légumes, la viande, le poisson et le fromage et le reste en supermarché.
Tous nos biscuits, gâteaux et yaourts sont dorénavant faits maison même si cela prend du temps, cela fait une activité avec mon PetitChat et c’est nettement meilleur, économique et écologique !
Nos vieux pots de conservation plastiques ont quittés notre vie et on été remplacés par des bocaux en verre nettement plus sains.

Je me suis ensuite attaquée aux produits de salle de bain, nous avons donc acheté des pains de savons, des shampoings solides, du dentifrice en poudre, remplacé les crèmes corporelles par des huiles végétales.
Je privilégie le bio et le plus écologique possible ce qui n’est pas forcément simple car la plupart du temps bio ne rime pas forcément avec écologique.
On prend des douches plutôt que des bains.

Concernant les produits ménagers pas de grands changements chez nous puisque depuis ma première grossesse je n’utilise que du vinaigre.
Il faut encore que je trouve une solution pour la lessive (si vous avez des recettes naturelles je suis preneuse) et ma grand mère m’a conseillé d’utiliser du vinaigre comme assouplissant qui donnerait même un éclat neuf au linge blanc.
Pour les couches j’avoue être mauvaise élève vu que j’utilise toujours du jetable…
Par contre plus de cotons, tout a été remplacé par des lingettes lavables depuis un moment.
L’essuie-tout est banni de chez nous depuis des années, j’utilise mes éponges, chiffons microfibres, torchons car tout se lave.

Prochaine étape le compost ! J’aimerais avoir des poules mais j’hésite quant à l’entretien de celles-ci…

Nous n’achetons plus que ce qui est vraiment nécessaire, fini les achats compulsifs ou les "achats doublons".
Le bon coin est mon meilleur ami, on essaye de réutiliser ce qui a déjà été produit.

Ce ne sont que des petits gestes simples, des nouvelles habitudes de vie mais qui mis bout à bout feront peut être la différence.

Au final on a pas besoin de tellement de choses matérielles pour être heureux, je dirais même qu’elles camouflent ce qui est vraiment important dans la vie.
Cette dernière devrait être faite d’expériences, de découvertes, de souvenirs, d’activités et pas être représentée par ce que l’on possède comme biens matériels mais plutôt ce que l’on a comme force intérieure.

Maintenant j’aimerais réduire encore le temps passé devant les écrans et l’électronique.
Nous ne regardons plus la télévision depuis quelques années déjà, Netflix est devenu notre meilleur ami. Mes minis ne connaissent pas la publicité, véritable nuisible, et j'en suis contente.

Notre démarche est à son commencement mais il faut prendre le temps de changer ses habitudes de manière durable.
Nous vivons dans une société qui encourage la surconsommation, il faut apprendre à vivre autrement.

Si vous avez des conseils, des astuces, je serais ravie que vous m’en fassiez part.

Ce que nous faisons est infime quand on regarde tout ce qu’il reste à faire mais je suis sûre que si chacun fait un peu on arrivera à un monde meilleur.

Comments