Se mettre entre parenthèses...

Se mettre entre parenthèses...

Lorsque j'étais enceinte de Petit Chat, je pensais que je devrais retourner travailler et que je pourrais continuer à prendre du temps pour moi ne serait-ce que de temps à autre.

La réalité m’a très vite rattrapée…

Mon Petit Chat était un bébé qui voulait constamment être porté, ne dormait que sur nous et par tranche de trente minutes et avait un RGO donc on essayait autant que possible qu’il soit souvent à la verticale pour le soulager.

Pendant les premiers mois, autant dire que même prendre une douche relevait certains jours du défi.

J’ai donc commencé par zapper le maquillage, moi qui était pourtant une grande adepte, au profit d’un gain de temps certain pour m’occuper de mon petit, je me suis ensuite fait couper les cheveux car, comme ils étaient longs, ils demandaient trop d’entretien, et étaient constamment attrapés et maltraités par mon Petit Chat. J’ai remplacé les chaussures à talons par des chaussures plates et des baskets pour éviter de tomber avec mon Petit Chat dans les bras, j’ai adapté mes tenues pour pouvoir allaiter de manière discrète et pratique au détriment de plus jolies tenues. Mes ongles longs et manucurés ont été remplacés par des ongles coupés à ras pour éviter de griffer mon tout petit.

J’ai fait de mon petit ma priorité car je savais très bien que c’était temporaire et je ne me posais même pas de questions.

Lorsqu’il a eu un an et demie, j’ai recommencé à prendre soin de moi, à me remaquiller, à prendre un peu de temps.

Puis je suis tombée enceinte de Mini Tortue, et là comme pour Mini Chat, j’étais très malade les six premiers mois de grossesse ou je ne faisais que vomir.
Du coup, je n’ai à nouveau plus pris soin de moi car là prendre une douche relevait du parcours du combattant avec le défi supplémentaire de ne pas vomir en même temps. Je ne m’habillais même plus et passais mes journées en jogging, autant dire que la féminité en prend un sacré coup…

Après l’accouchement, et avec deux petits en bas âge à gérer, il n’y a pas eu de grandes améliorations je dois dire, je n’avais vraiment le temps de rien. Allaitant et n’étant pas une adepte du tire-lait, je ne me séparais pas de ma Mini Tortue de peur qu’il ait faim. Je ne suis donc plus allée chez le coiffeur avec l’avantage de retrouver mes cheveux longs qui me manquaient. Avec la chute de cheveux post grossesse, j’ai perdu une quantité inquiétante de cheveux, supérieure à la moyenne ce qui m’a vraiment complexée.

Maintenant ma Mini Tortue a un an, et cela commence à devenir plus facile. Ils s’occupent, ils jouent ensemble.

Je commence à pouvoir me maquiller et ayant perdu du poids j’ai pu me dégager du temps pour me racheter quelques vêtements et même de me refaire des masques, des gommages, de m’hydrater la peau.
Des petites choses anodines mais qui font que l’on se sent bien dans sa peau.

Le temps passe tellement vite, il faut savourer chaque instant car ils grandissent à une vitesse folle…

Je me dis que quand ils seront grands et qu’ils vivront leurs propres vies, j’aurais alors tout le temps pour moi et je pense qu’à ce moment là je rêverais de ne plus avoir ce temps disponible.

Bien sûr, il ne faut pas oublier de prendre du temps aussi pour soi, afin d’être aussi plus zen et épanouie avec eux.

J’ai du mal à trouver cet équilibre entre temps pour moi/temps pour eux mais j’y travaille.

Être maman n’est pas facile et on apprend tous les jours. Chacune fait au mieux pour ses petits et pour elle.

Il faut trouver un juste milieu, son juste milieu.

Pendant ces trois années je me suis mise entre parenthèses, j’ai laissé mes passions, mes besoins et mes envies de côtés.

Mais quelle douce parenthèse, remplie de câlins, de magnifiques sourires, de rires, de temps pour eux et avec eux dont je garde et garderais de magnifiques souvenirs.

Comments